Bienvenue !

Depuis près de cinq siècles, ils ont été des milliers en Bretagne, à chaque génération ( sauf pendant la sombre période qui suivit la Révocation de l’Édit de Nantes), à se réclamer de la Foi et d’une culture héritées de la Réforme protestante. Ils sont, bien sûr, et ont toujours été dans la province une minorité, souvent originaire d’autres cieux. Mais leur contribution à la destinée commune va bien au delà de leur nombre, même s’il n’est pas si mince. A l’époque de la Renaissance, l’élite de la noblesse bretonne était « de la Religion », à commencer par les deux plus grands lignages qui présidaient en alternance les États de Bretagne, les Rohan et les Montfort-Laval. Aux siècles suivants, ils seront explorateurs, médecins, négociants, maires et députés, armateurs et mécènes, comme Thomas Dobrée. Sait-on que la première version de l’hymne breton, le Bro Goz, a été composée par un pasteur quimpérois d’origine galloise?

En ce début du XXIe siècle, les protestants bretons n’ont jamais été aussi nombreux : entre 10.000 et 20.000 âmes sur les cinq départements de l’ancien duché. Ils n’ont jamais été aussi divers, puisque l’on compte dans leurs rangs aussi bien une famille de réfugiés politiques venus d’Albanie que le docteur Irène Frachon, élue « bretonne de l’année 2010″…

La vocation de ce site est d’évoquer cette réalité protestante, tout particulièrement dans sa profondeur historique. La masse documentaire est impressionnante. Nous comptons donc publier ici des études et enquêtes, mais aussi diffuser des outils de recherche et rassembler des archives inédites. Nous avons pensé également évoquer des lieux de mémoire : châteaux historiques qui ont abrité des prêches huguenots, lieux de persécutions, parfois, et monuments divers… Un autre façon de visiter la Bretagne !

Le menu du site comprend 9 rubriques : Histoire, documents, Ressources, Biographies, Lieux de mémoire, La Foi  protestante, l’auteur, Le blog. S’y ajoute une page spéciale de résumé de l’histoire du protestantisme en Bretagne : « L’essentiel ».

Bonne lecture !

Jean-Yves Carluer

22 réponses à Bienvenue !

  1. zha dit :

    Merci d’apporter des éclaircissements sur l’origine de mon nom « Zha » et sur un certain Giovanni Zha, « immigré » des Grisons. Mon père avait demandé en 1940 des informations à la mairie de Pont-L’Abbé mais à cette époque tout semblait très compliqué et les recherches étaient sans doute moins faciles. Ce que vous avez trouvé et trouverez est passionnant.

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Tous mes remerciements pour vos encouragements ! Je ne connaissais pas, à vrai dire, la présence de Giovanni Zhà à Pont-L’Abbé. Il devait, vraisemblablement, appartenir au réseau des migrants de Poschiavo. Si vous voulez plus de détails sur votre aïeul, je vous propose une piste : les Archives départementales du Finistère ont commencé à mettre en ligne les numérisations des recensements de certaines communes, dont Pont-l’Abbé. Consultez ces registres par internet (cela prend un peu de temps) aux dates où vous savez qu’il est présent, et vous trouverez son adresse, sa profession et les membres de sa famille. Je serais ravi que vous me fassiez part de vos découvertes. la présence de Grisons à Pont-L’Abbé est peut-être une des clés de l’expansion méthodiste vers le pays bigouden.

  2. Merci pour ce portail d’un aspect de notre « patrimoine » méconnu.
    Je fais appel à vous au sujet d’un point de détail qui se rapporte aux protestants bretons et plus particulièrement de la région de Quimper au milieu du XVIe siècle. En effet, j’ai publié il y a quelque temps un post sur un Livre d’heures imprimé vers 1530 à l’usage du diocèse de Quimper, dont l’unique exemplaire aujourd’hui perdu a été vu pour la dernière fois chez le libraire allemand L. Rosenthal, vers 1905 :
    http://blog.pecia.fr/post/2011/02/23/A-la-recherche-d-un-unicum-%3A-Livre-d-heures-imprim%C3%A9-%C3%A0-l-usage-de-Quimper-(Thielman-Kerver-)
    Sur cet ouvrage, un possesseur du nom de Conrad d’Einsiedeln avait mis sa signature en 1627, ce qui suppose que cet ouvrage était à cette époque en Suisse. Vous avez, je crois, étudié la présence des Bretons à Genève, inscrits au Livre des Habitants, peut-être pourriez-vous me dire si des cornouaillais s’y trouvent ? Je vous remercie par avance de ce que vous pourriez m’apprendre sur ces premiers Bretons protestants en Suisse.

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Bonjour ! Je tarde un peu à vous répondre. J’ai repris mes sources, et ma référence pour les réfugiés huguenots à Genève est l’ouvrage de Paul Geisendorf, Le Livre des Habitants de Genève, qui mentionne les arrivées. Je n’ai pas noté de Bigoudens dans la liste avant 1565 (je n’ai pas consulté après). Je ne crois pas qu’ils aient été jusqu’à Genève après, car cela fait vraiment loin et il était plus évident de se réfugier à Vitré, et, par mer, à La Rochelle et dans les Îles de la Manche qui reçoivent alors les fugitifs. Mais des exceptions sont toujours possibles.

    • michelle clemmer dit :

      Bonjour,
      Descendante de protestants bretons venus de Poschiavo en Suisse, Canton des Grisons, les Olgiati, Semadéni, Passini , pâtissiers, qui ont émigré en Bretagne car la vie dans les Grisons y était trop rude.
      Vous pouvez trouver sur internet l’histoire de ces protestants des grisons qui venaient déjà d’italie et d’Autriche qui émigrent à cause de leur religion.
      Un blog aussi sur les Olgiati, blog http//les millefeuilles à Brest
      À votre écoute
      Michelle

  3. La barbe dit :

    Cher Jean-Yves
    Nous avions échangé lors du colloque sur la nouvelle France protestante à Paris en 2010. J’avais bien apprécié tes remarques pertinentes sur les pentecôtistes. Je prépare une intervention à un colloque sur la religion dans la rue. J’analyse l’oeuvre de Jacques Barbero, « une Bible par foyer » que tu connais surement. Je voulais te remercier car grâce à toutes tes publications et ton blog passionnant, j’ai pu aisément placer quelques rappels historiques de l’histoire de l’évangélisation. j’aimerais pouvoir m’atteler à une synthèse sur cette histoire pour le XXè siècle (point de vue anthropologique) car l’évangélisation, depuis l’irruption de l’Islam en tant que force vive en France a implicitement changé la donne dans le rapport de l’évangéliste à l’espace public (selon mes sondages). Il y aurait une mutation de l’évangélisation en train de se faire. Je reste très attentif à tes productions.
    Bien à toi
    F. LA BARBE

  4. Prat Rachel dit :

    Monsieur,
    Je suis actuellement inscrite en 2ème année de master de Bretons à la faculté de Rennes et dois rédiger, afin de valider ma dernière année d’étude, un mémoire. Etant protestante (de Quimper), j ai choisi comme sujet: le protestantisme Breton. Je souhaite dans mon écrit mettre en valeur l’influence des femmes dans l’évolution du protestantisme breton depuis le Moyen age. Avez vous des documents spécifiques en lien avec ce sujet? (en français ou en breton).
    Je vous remercie
    Cordialement
    Rachel Prat

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Merci pour votre intérêt ! Je vais vous recontacter directement pour des informations. A bientôt

      • Prat Rachel dit :

        comment puis je vous contacter directement? est il possible de vous écrire sur une boite mail directement?
        merci pour votre aide
        Rachel Prat

    • Alice dit :

      Bonjour,

      Votre memoire est probablement terminé, je serai intéressée pour y avoir accès, peut-être pouvons-nous échanger en mp?

      Merci

  5. Godard dit :

    Bonsoir,

    Auriez-vous une confirmation/infirmation de l’appartenance à la Religion de François de Kernevenoy (+ 1571), un ancêtre, précepteur du Duc d’Anjou, futur Henri III ?
    Je l’ai lu ici ou là mais sans mention de sources.
    Merci pour votre attention.
    Bonne soirée.
    CGP

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Bonjour !
      Je n’ai hélas aucune information sur François de Kernenevoy qui aurait été huguenot. Si vous trouvez quelque chose, signalez-le moi. Il y a encore bien des lacunes sur cette époque.

  6. Hervé STUCKER dit :

    Bonjour,
    Et encore une fois milles merci pour toutes les infos passionnantes que vous nous livrez.
    Je viens de terminer le livre d’Irène Frain « Sorti de Rien ».
    Elle y relate la vie de son père dont l’enfance se situe du coté de Cléguérec (derrière Pontivy). Celui-ci serait issu des « noirs » qu’Irène Frain décrit comme « descendants » des protestants bretons (liés au XVII aux forges) qui, après la révocation de l’Edit de Nantes, convertis de force et donc sans conviction au catholicisme, se seraient replier dans une zone forestière, « loin de tout » (secteur aujourd’hui du lac de Guerlédan). Cette communauté, marginale et repliée sur elle même, mal vue des autres bretons (pauvres) semble avoir survécu jusqu’à la fin du XIXe avec une culture spécifique (taux d’alphabétisation élevé… et catholicisme « anticléricale »).
    Qu’en pensez?
    Avez vous eu des infos, traces… sur ces « noirs » ?
    Au plaisir de vous lire
    Cordialement
    Hervé STUCKER

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Un grand merci pour vos encouragements ! Je compte publier prochainement des documents sur la région lorientaise. Je suis très intéressé par votre remarque à propos de l’ouvrage d’Irène Frain. J’ai une interrogation du même type à propos des mémoires d’Hervé Burel (né en 1858), qui viennent d’être publiés par ma collègue Nelly Blanchard, de l’UBO, sous le titre « Histoire d’une famille de Basse-Bretagne ». Il se trouve que cette fratrie de paysans se définissait encore comme protestante à Plouïder, au coeur du Léon catholique, au milieu du XIXe siècle ! Je n’ai encore aucune idée de leur origine. Il y a une vraie problématique de ces « protestants enfouis » disséminés dans une province qui recommençait à peine à avoir des contacts avec les Églises issues de la Réforme.
      Meilleures salutations.

  7. Brent Galster (Dewi Ar Manac'h) dit :

    Connaissez-vous des lieux de culte protestante en Côte-du-Nord/Côte-d’Armor des années 1950s et des antécédents avec la famille Ar Manac’h/ Le Manac’h dans la région de l’Argoat non loin de la côte?

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Bonjour !
      François Manach, converti au Havre dans le cadre de la Mission aux Bretons de François le Quéré vers 1890 fut successivement colporteur et évangéliste à Plougrescant et Lannion,avant d’être nommé pasteur à Perros-Guirrec. Voir les temples de ces localités.
      A bientôt

  8. Josselin LE GALL dit :

    Bonjour,

    Votre page web est fascinante, bravo pour ce travail.

    Je suis a la recherche d’un nom de famille qui pourrait tirer son origine des Huguenots, mais il aurait pu avoir été corrompu. Il s’agit actuellement d’une famille américaine dont les ancêtres seraient passés par le Canada.

    Le nom de famille en question est Cozean (Cozéan), mais pourrait avoir été a l’origine Cozian, Cozens, ou d’autres possibles variantes.

    Avez-vous éventuellement entendu parler de protestants avec ce nom ou l’une de ses variantes ou qui s’en rapproche ?

    • Jean-Yves Carluer dit :

      Bonjour !
      Merci pour votre appréciation élogieuse ! Je suis sincèrement désolé, mais je n’ai pas de termes autour de la racine Cozean dans mes bases de données sur les protestants bretons, ce qui ne veut pas dire que cette famille n’ait pas été protestante. On ne connaît pas tout !
      Encore merci !

  9. Bianch André dit :

    Monsieur,

    Je suis tombé par hasard sur votre article et les immigrés de Poschiavo…
    Je vais publier les œuvres en occitan et en français d’un félibre néracais [Nérac, lot-et-Garonne), Antony Tozy, bon Gascon qui a toujours vécu à Nérac.
    En cherchant es origines, je me suis aperçu qu’il était d’origine suisse et de Poschiavo plus précisément.

    Tozy Pierre, françois, Antony, Nérac, 1852-1911
    fils de
    Tozy Pierre, Antoine, Nérac 1815-1874
    lui-même fils de
    Tozy Jean-Jacques [sur acte de mariage] (ou Tozzi jean-Jacques [tables decennales] ou Tus Gian Giacomo [registre suisse]) né à Poschiavo en 1787 mort à Nérac en 1815
    lui-même fils de
    Tosi Gian Antonio (Poschiavo 1744-1800) et de Olgiati Judith (?-?)
    lui-meme fils de
    Tosio Gian Giacomo (?-?-) et ??

    Ce néracais a eu une fille, Marie-Louise Angela, qui s’est marié avec un nommé Payros et ils ont des descendants…

    Il est à noter que l’immigré était pâtissier à Nérac et qu’il a eu deux enfants
    TozyJean : pâticier-confisseur (sic)
    Tozy Pierre Antoine (cité pus haut), le père de mon auteur

  10. Bianch André dit :

    Monsieur,

    Dans le commentaire, j’ai oublié de vous dire que Antony Tozy était protestant et son épouse catholique et que la ville de Nérac (Lot-et-Garonne) avait – et a encore aujourd’hui –une communauté protestante importante.

    Le pasteur Antonio Di Passa, – Comunione Riformata Pastorale Valposchiavo dei Grigioni – de Poschiavo (Suisse) qui m’a fait parvenir ces renseignements dit aussi que l’émigration avait pour cause des raisons économiques mais également une oppression religieuse de la communauté protestante de Poschiavo. :

  11. I am thrilled to have found your article regarding Priscilla Johnson at La Maison Blanche, Dinan. She was such a special lady to so many children.
    I would like to know if there is an English translation for her autobiography ‘Les enfants de mon coeur’ as I would truly love and value a copy of it. Unfortunately I have forgotten most of the French I learnt at La Maison Blanche and other holidays in France with my parents and brother so would really struggle translating it – although not impossible!
    Thank you for writing this article and posting it on the internet – it has brought back many very happy memories.

  12. Hervé Le Vot dit :

    Bonjour Monsieur Carluer,
    Je viens de lire avec un grand intérêt votre site, c’est un très beau travail. bien documenté.
    J’ai une question: à Perros-Guirec il y avait une fondation May Lockwood de 1932 à 1980. Cette fondation avait-elle une vocation évangélique au delà de sa fonction sociale, ( maison d’enfants à caractère social)?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *