La naissance de l’Eglise protestante de Brest

      La ville de Brest, où le culte réformé se trouva systématiquement interdit sous l’Ancien Régime, même au temps de l’Édit de Nantes, a été la première cité des quatre départements de la région Bretagne à accueillir un pasteur officiel. Elle est restée pendant longtemps le siège du consistoire régional de l’Église réformée. Comment expliquer ce destin atypique ?

Brest 1832 : la rencontre d’un pasteur évangélique et d’un maire anticlérical

DoletpixBrest était une des cités les plus anticléricales de France. Joseph Kerros, le maire, accueillit favorablement le pasteur Le Fourdrey

Cliquer pour lire la suite

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *