Questions sur le protestantisme à Vitré

    Vitré est, incontestablement, avec Nantes, le pôle principal du calvinisme en Bretagne, privilège qu’il ne partage dans le grand Ouest qu’avec Caen et Saumur : une Église puissante et nombreuse, des pasteurs et des protecteurs éminents, et sous l’Édit de Nantes, une place de sûreté, dite « de mariage », qui distinguait une forteresse huguenote restée inviolée pendant les guerres de religion. Dernier indice, cette fois de son rayonnement dans le royaume, l’Église vitréenne a accueilli pas moins de trois synodes nationaux réformés entre 1583 et 1617.

    Une telle singularité, au sein d’une province, la Bretagne, qui se réclamait d’une identité toute catholique, apostolique et romaine, n’a pas manqué d’exciter la curiosité des historiens et de susciter quelques polémiques.

    Nous abordons ici, sous forme d’une série de questions, les principaux éléments de cette singularité. Voici la première :

 1° Vitré : Pourquoi un tel pôle réformé en Bretagne ?

Sur ce sujet deux écoles s’opposent…

Lire la suite dans  : http://protestantsbretons.fr/histoire/etudes/questions-sur-vitre-1/

2 Quelle était l’importance de l’Église réformée de Vitré ?

     Nous bénéficions, entre autres, de deux travaux scientifiques spécifiquement consacrés aux huguenots de la ville. Deux étudiants en histoire de l’Université de Rennes, Elisabeth Rescan et Thierry De la Fournière, ont dépouillé la très complète collection des registres paroissiaux de la communauté protestante, conservée aux Archives départementale d’Ille-et-Vilaine.

Lire la suite dans http://protestantsbretons.fr/histoire/etudes/questions-sur-vitre-2/

 3) Pourquoi  la communauté réformée a-t-elle été aussi longtemps protégée par des seigneurs protestants ?

     On trouve là un des aspects les plus étonnants de la fortune huguenote de Vitré, puisque la place est encore un des bastions « de la religion » en 1685 quand Louis XIV révoque l’Édit de Nantes, sous le prétexte qu’il n’y aurait plus de protestants dans son royaume. Cette permanence de 130 ans, dans une cité importante, est tout à fait exceptionnelle dans la France du Nord.

Lire la suite dans http://protestantsbretons.fr/histoire/etudes/questions-sur-vitre-3/

4) Quelles étaient les relations entre calvinistes et catholiques à Vitré ?

Ce sujet est un de ceux dont l’approche s’est le plus enrichie à la suite des travaux historiques du XXe siècle.

Lire la suite dans http://protestantsbretons.fr/histoire/etudes/questions-sur-vitre-4/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *