Histoire Bible en breton

Une brève histoire des premières Bibles imprimées en langue bretonne…

1) Tout part du Pays-de-Galles…

pays de galles 200Nous présentons ici cette terre celtique d’outre-Manche, ouverte aux « Réveils religieux » protestants et passionnée par son identité. Elle servit d’incubateur à l’élan missionnaire qui fonda nombre d’Églises évangéliques en Basse-Bretagne au XIXe siècle et imprimer, pour la première fois, la Bible en breton.

pour lire la suite…

 

 

 

2) Thomas Price

Thomas Price 200Ou comment un élégant et célèbre lettré gallois, pasteur anglican en son pays, devint l’instrument du rapprochement entre ses concitoyens et les Bretons.

Pour lire la suite…

 

 

 

 

3) La Bible de Le Gonidec

Dico Gnidec200Pourquoi une société biblique protestante fit-elle appel à un catholique, ancien séminariste, pour traduire la Bible en langue bretonne ?

Pour lire la suite…

 

 

 

 

4) Les soucis de Le Gonidec

TestamantpixLe Nouveau Testament en langue bretonne finit par paraître en 1827, mais au prix de multiples difficultés… Reste à la diffuser, ce qui n’est pas une mince affaire !
Pour lire la suite…

 

 

 

 

 

5) John Jenkins : l’appel pour la Bretagne

johnJenkinspixUn Gallois devient missionnaire à Morlaix.

Pour lire la suite…

 

 

 

 

 

 

6) John Jenkins, traducteur de la Bible -1

MorlaixpixVers une nouvelle version de la Bible bretonne…

Pour lire la suite…

 

 

7) Guillaume Ricou, fabuliste et traducteur…

Ricoupix200Ou comment un paysan pauvre mais lettré des Côtes-d’Armor devint protestant et l’assistant traducteur de la Bible Jenkins…

Pour lire la suite…

 

 

 

8) John Jenkins -2 : une Bible pour le peuple de Bretagne…

JenkinspixLa révision en langue plus populaire de la version Le Gonidec paraît enfin en 1847…

Pour lire la suite…

 

 

 

 

9) Les révisions du Nouveau Testament Jenkins

ntjenkins200Alfred Jenkins, un des fils de John et son successeur à Morlaix, a complété et révisé la traduction du Nouveau Testament en Langue bretonne, dont la dernière édition paraît en 1935 !

Pour lire la suite…

 

 

Jean-Yves Carluer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *